Categories: Monde - Politique

« … Et la lutte ne fait que commencer »: Guillaume Soro se prononce enfin sur « l’imposture » d’Alassane Ouattara

Le candidat à la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, est dans l’impasse. Ses partisans arrêtés, lui même en fuite vers l’Espagne pour être à l’abri de la justice d’Alassane Ouattara qui lui a délivré un mandat d’arrêt international. A travers son compte Facebook, l’ex-Premier ministre ivoirien a promis  « consacrer toute sa détermination à ce combat ».

À l’extérieur de son pays depuis plus de six mois, Soro Guillaume Kigbafori qui a décidé de rallier Abidjan lundi 23 décembre est, actuellement, poussé dans ses derniers retranchements par le régime le régime d’Alassane Dramane Ouattara (Ado). Lundi, en provenance de Paris, l’avion de l’ancien président de l’assemblée nationale, en route pour Abidjan a finalement atterri a Accra. Le procureur de la république Richard Adou, a annoncé un mandat d’arrêt international contre Soro Guillaume pour atteinte à la sûreté de l’Etat, détournement de deniers publics et recel ainsi que pour blanchiment de capitaux. Le Procureur a également annoncé l’arrestation d’une quinzaine de personnes, qui ne sont rien d’autres que les partisans de Soro.

À travers on post facebook, l’ancien chef de la rébellion de 2002 à 2011 et ancien premier ministre de 2007 à 2012 s’est prononcé sur ce qu’il appelle une « imposture ». « je viens de me poser [ d’atterrir sur le sol espagnol, ndlr]. Depuis deux [ jours, ndlr] j’étais privé de mes moyens de communication. J’étais obligé de passer par @Ceschod pour tweeter. À présent je suis opérationnel. » a déclaré celui qui rêve de gravir la dernière des marches du pouvoir.

 » Et la lutte ne fait que commencer. Ado [ Alassane Dramane Ouattara] a tort de faire ce qu’il fait. À présent je vais consacrer toute ma détermination à ce combat. Le combat pour l’état de droit. Le combat pour la démocratie. L’imposture ne passera pas. » a-t-il déclaré avant de poursuivre « Je me suis trompé sur Ado et je le reconnais humblement. Je n’avais pas imaginé que le FMI formait des autocrates. »

Guillaume Soro qui n’a pas pu rentrer en Côte d’Ivoire s’était dirigé vers Paris. « Le président Guillaume Soro est revenu en Europe et il se trouve actuellement en Espagne », confie un de ses conseillers, Franklin Nyamsi, à RFI. Selon son conseiller, il devrait regagner la France et poursuivre son parcours sur Bruxelles où un déplacement est d’ores et déjà programmé.

Après l’émission du mandat d’arrêt international  Guillaume Soro avait dénoncé mardi 24 décembre, dans un tweet « la brutalité inacceptable » des forces de l’ordre à l’encontre de ses partisans. « La brutalité de la répression qui s’est abattue sur les adhérents de GPS [Générations et Peuples solidaires, NDLR] est inacceptable », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Voir les commentaires

  • Que c'est honteux et pitoyable qu'une personne aussi respecté comme Ado en vienne à utiliser ces basses besognes juste pour barer la route à ceux qui l'on amené là où il est maintenant.
    Quel heritage pour les jeunes ?

Publié par

Ce site utilise des Cookies pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur.