Opinion

FCFA-ECO: « J’ai la rage sur ce grand banditisme monétaire, je vous explique !!!! »

 En visite officielle à Abidjan le samedi 21 décembre 2019, le président français Emmanuel Macron et son homologue ivoirien Alassane Ouattara ont annoncé la fin du FCFA au profit d’une nouvelle monnaie dénommée « ECO » prévue pour 2020. Cette nouvelle monnaie qui n’est rien d’autre que la réforme du FCFA est fortement contestée par plusieurs têtes pensantes de l’Afrique. Pour de nombreux africains, la nouvelle monnaie dite « ECO » ne tient pas compte de toutes les aspirations profondes des pays africains. Marchant dans le sillage de cette idée, Mimo Dia Leydimen a lui aussi apporté son grain de sel à cette actualité monétaire. 

Dans une analyse écrite et postée sur sa page Facebook dans la matinée de ce mercredi 25 décembre 2019, Mimo Dia Leydimen a fait ressortir plusieurs interrogations qui pointent du doigt le jeu flou de la France et le manque de courage nécessaire de certains dirigeants africains dans cette affaire monétaire. De l’exigence d’un référendum qui plus est, voulu d’avance par le peuple africain sur la question du FCFA ou du moins de l’ECO, ou encore une communication pour expliquer pourquoi changer le FCFA à l’ECO, les avantages ou les inconvénients, Mimo Dia Leydimen a dénoncé l’absence d’appel d’offre sur qui va fabriquer la monnaie et à quel coût? 

--- Publicité---

« Vous avez vu qu’on a même pas demandé l’avis du peuple africain par un référendum et y’a même pas eu débats pour expliquer pourquoi changer le FCFA à l’ECO, les avantages ou les inconvénients…En Europe y’a eu ces débats qui se sont soldés par un référendum à l’instauration de l’Euro. Chez nous y’a rien eu !!! On nous respecte pas… Pire même y’a pas d’appel d’offre sur qui va fabriquer cette monnaie et à quel coût ? », a déploré Mimo Dia Leydimen qui s’interroge:«  Encore ça sera la France et pourquoi pas le Japon si le coût de la fabrication est minimaliste et faible? ».

Sur la question de la parité, Mimo Dia Leydimen s’inscrit en faux. Pour lui, la parité fixe n’est nullement maintenue: « On nous dis que la parité fixe est maintenue (1 EURO = 655,957 FCFA = 655,957 ECO ! C’est faux, et la vérité est que c’est une dévaluation du FCFA car, 1 EURO = 655,957 FCFA = 1200 ECO !
(Quelle honte !!!!! ), a-t-il expliqué.

Quel banditisme monétaire de la part de la France !!!

La fameuse question des réserves d’or des africains déposées dans la banque de France n’a pu échapper à l’esprit de Mimo Dia Leydimen. Qu’en est il des réserves d’or des africains déposées dans la banque de France, va t’elle la rembourser tout cet or à l’Afrique ? S’est-il d’abord interrogé. En plus la France, poursuit-il, va supprimer le compte d’opération (en gros la traçabilité du compte sur le quel nos états déposent 50% de leurs réserves et y font leurs opérations). Supprimer ce compte sans aucun audit pour nous dire comment cet argent des pays Africains déposé dans un compte depuis plus de 75 ans a été dépensé.

« C’est l’Afrique qui a toutes ces ressources (pétrole, or, uranium…) et qui est beaucoup plus solvable et sûre pour garantir la convertibilité de l’ECO et/ou le FCFA en d’autres monnaies. La France avait demandé et signé dans les accords monétaires avec les pays de la CEDEAO, 20% de leurs avoirs extérieurs nets sur les engagements prévus et ils en fournissent 120% . Là, c’est eux qui sur-garantissaient le FCFA depuis plus de 75 ans. Ce sont les bénéfices de cette réserve c’est à dire les 100% qui sont prêtés aux pays Africains comme Aide Public au Developpement: La France prête de l’argent des Africains aux Africains !!! », a-t-il écrit avant de conclure:  » L’esclave qui ne se bat pas pour sa liberté ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort !!! ».

---Publicité---

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité