Mali: le chef de la Minusma à Kidal, Christophe Sivillon déclaré « persona non grata »

Le gouvernement malien a déclaré « persona non grata » le chef du bureau malien de la mission des Nations Unies à Kidal. Après ses propos jugés inacceptables à Kidal début décembre, Christophe Sivillon est sommé de quitter le territoire malien.

Dans l’air depuis plusieurs jours, la rumeur est désormais une information officielle. Le pouvoir malien a déclaré « persona non grata« , le chef de la Minusma Christophe Sivillon qui a désormais 24h pour quitter le Mali. Début décembre, au congrès du MNLA, mouvement indépendantiste et membre de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), le représentant onusien avait parlé « de délégation venue du Mali et de l’étranger » dans son discours. Une déclaration qui a suscité multiples réactions dans le rang des maliens. Ceux-ci estiment que ces propos pourraient laisser penser que Kidal n’était pas une ville malienne et qu’il s’agissait d’une prime aux visées indépendantistes de certains ex-rebelles.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus