Nigéria: Muhammadu Buhari revient sur la question du 3e mandat

Pour la deuxième fois consécutive en 2019, le président nigérian Muhammadu Buhari s’est prononcé sur un éventuel 3e mandat. La présidence nigériane a réitéré que le président Buhari, en aucun cas, envisageait de modifier la constitution pour étendre les limites de deux mandats à la présidence.

La présidence du Nigéria a tenu à apporter une nouvelle réplique aux différentes allégations faisant état de ce que le chef de l’Etat Muhammadu Buhari serait entrain de manœuvrer pour un éventuel 3e mandat. Selon la nouvelle déclaration de la présidence sur son compte twitter, le président Muhammadu Buhari n’envisage en aucun cas modifier la loi fondamentale du pays pour briguer un quelconque troisième mandat contrairement aux rumeurs qui agitent les réseaux sociaux.

Pour la présidence, ces rumeurs ne reflètent en rien l’intention réelle de la première autorité nigériane. Elle rejette toutes les allégations mensongères et peint le président Buhari comme un démocrate qui respecte la constitution, notant que toute activité visant à modifier la durée du mandat ne réussira pas et n’aura jamais son soutien.

L’actualité du 3e mandat défraie la chronique dans plusieurs pays de l’Afrique notamment en Guinée Conakry, au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Au Rwanda, le président Paul Kagame a déclaré qu’il ne briguera pas un nouveau mandat à la tête du pays. Ce, après avoir passé 19 ans au fauteuil présidentiel.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus