Zimbabwe : placée en détention, l’ex épouse du vice-président « en mauvaise santé »

L’ex-femme du vice-président du Zimbabwe Marry Mubaiwa, a été accusée début de semaine de corruption puis de tentative d’assassinat de son ex époux, le général Constantino Chiwenga. Selon ses avocats qui réclament sa libération provisoire, elle est trop malade pour fuir le procès.

Placée en détention provisoire en attendant son procès, l’ancienne épouse du général Chiwenga, Marry Mubaiwa, doit répondre de tentative de meurtre de son mari alors qu’il était soigné en Afrique du Sud. Dans un rapport de News Day cité par BBC, elle est « en mauvaise santé et visiblement traumatisée ». Selon ses avocats, son état de santé ne lui permettrait pas de subir un procès, encore moins de rester en détention. Ils demandent sa libération sous caution afin qu’elle puisse se faire soigner.

Ils ont cité l’explosion du 23 juin 2018 qui a secoué un stade au Zimbabwe où le président Emmerson Mnangagwa et M. Chiwenga s’adressaient à la population lors d’un rassemblement. Mme Mubaiwa était présente lors du rassemblement et elle a subi des blessures mineures à l’époque, selon l’agence de presse Reuters.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus