Assassinat de Soleimani: drapeaux américains brûlés, des milliers d’iraniens pleurent le puissant général (Vidéo)

Les États-Unis ont tué le général Qassem Soleimani, chargé des intérêts militaires iraniens au Moyen-Orient, dans une frappe à l’aéroport de Bagdad. Le chef opérationnel des milices pro-iraniennes en Irak, Mehdi al-Mouhandis, a également été tué. Lors du rassemblement de samedi à Téhéran, des manifestants ont brandi des pancartes appelant à la « vengeance ».

C’est un coup porté au cœur du pouvoir Iranien. Qasem Soleimani, 62 ans, chef de la Force al-Qods des gardiens de la révolution, chargée des opérations extérieures d’Iran et architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient, a été tué vendredi dans une frappe aérienne américaine devant l’aéroport international de Bagdad. Une mort qui a provoqué une onde de choc à Téhéran. Des drapeaux américains et israéliens ont été brûlés samedi dans la capitale iranienne où des milliers de personnes pleurent la perte du puissant général iranien Qassem Soleimani, assassiné vendredi dans un raid américain en Irak.

YouTube video

Lors du rassemblement de samedi à Téhéran, des manifestants ont brandi des pancartes appelant à la « vengeance » tandis que des femmes vêtues de noir tenaient des portraits de Soleimani et Khamenei. Un homme portant un masque est monté sur un monument en pierre tenant des drapeaux américains et israéliens en feu tandis que d’autres scandaient « Mort à l’Amérique ». Sa mort a choqué la République islamique et suscité des craintes d’une nouvelle guerre au Moyen-Orient. Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a promis une « vengeance sévère » et décrété trois jours de deuil.

 

Des drapeaux américains et israéliens ont été brûlés samedi dans la capitale iranienne © AFP

Alors que des milliers d’Iraniens en pleurs brûlaient des drapeaux américains et israéliens à Téhéran, à Bagdad, aux abords de la Zone verte où l’ambassade américaine a récemment été attaquée par les pro-Iran, des milliers d’Irakiens ont scandé « Mort à l’Amérique ». Ils ont eux aussi mis le feu à des drapeaux américains au passage des cercueils des dix hommes tués vendredi par un drone américain près de l’aéroport de Bagdad. Qasem Soleimani sera enterré ce mardi dans sa ville natale de Kerman à l’issue de trois jours de cérémonies d’hommage à travers le pays, ont annoncé samedi les Gardiens de la Révolution.

En Irak, les funérailles touchent à leur fin. En soirée, Mouhandis et les quatre autres Irakiens tués seront enterrés à Najaf dans le plus grand cimetière chiite du monde. Quant aux cinq Iraniens tués avec eux, dont Soleimani, leurs corps seront transférés dimanche vers leur pays. Le puissant général sera enterré mardi à Kerman (centre), après trois jours de cérémonies d’hommage.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus