Bénin – violences à Savè: les forces de résistance exigent le retrait des hommes en armes

Les forces de résistance ne sont pas indifférentes à la situation qui prévaut actuellement dans la Commune de Savè. Dans un communiqué en date du vendredi 27 Janvier 2020 qu’elles ont rendu public, elles exigent le départ des militaires de la ville de Savè et s’inclinent devant la mémoire des personnes décédées.

Par un communiqué en date du Vendredi 17 Janvier 2020, les forces de la résistance, une coalition hostile à la gouvernance du Président Patrice Talon, ont déploré la situation que vivent présentement les populations de la Commune de Savè. Cette force politique dénonce l’état de siège auquel le pouvoir de la rupture a soumis cette ville du département des Collines. « A la date d’aujourd’hui, on compte déjà deux morts et des blessés sans qu’il soit possible d’imaginer le décompte si la situation reste en l’état », lit-on dans le communiqué. Les forces de la résistance dénoncent cet état de chose dont le seul but est d’installer la psychose au sein de cette population afin de perpétrer avec la gouvernance exclusive du pouvoir d’état.

Elles s’inclinent devant la mémoire des personnes décédées et exigent le départ sans délai des militaires de la Commune de Savè.  » Les forces de la résistance exigent que toute la lumière soit faite sur ces événements tragiques, que les responsabilités soient situées et que les auteurs, commanditaires et complices  soient soumis à la rigueur de la loi.« , martèlent-elles dans le communiqué. En tout état de cause, concluent-elles, le Chef de l’Etat, garant de la sécurité de tous les béninois, serait tenu responsable de la détérioration de la situation sécuritaire du pays.

 

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus