Burkina Faso: six militaires tués par un explosif

Un véhicule militaire est passé sur un engin explosif improvisé ce vendredi 17 janvier à Arbinda au Burkina Faso. Le bilan fait état de cinq morts parmi les militaires.

Un véhicule militaire a sauté sur un engin explosif ce vendredi au Sahel. Le bilan officiel fait état de six morts parmi les militaires. C’est la première attaque après le sommet de Pau où le président français Emmanuel Macron a promis d’envoyer deux cent militaires complémentaires pour contrer les djihadistes dans le Sahel.

Selon le communiqué du chef d’état major de l’armée, il y a aussi un blessé. Les opérations de ratissage sont en cours de la région pour démasquer les assaillants. L’engin explosif, selon le communiqué, est posé précisément vers Yalanga dans le nord du pays où se rendait une mission de reconnaissance constituée d’une unité de groupement de forces pour la sécurisation du nord (Gfsn).

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus