Libye : le parlement rejette l’accord avec la Turquie et ordonne la fermeture des ambassades

Le parlement libyen ne veut pas d’un accord avec la Turquie. Les députés ont voté à l’unanimité samedi pour couper les liens avec la Turquie et fermer les ambassades dans les deux pays, rapporte alarabiya.net.

Le Parlement a renvoyé le gouvernement d’accord national (GNA) dirigé par Fayez al-Sarraj et son ministre des Affaires étrangères au parquet, et a refusé de ratifier l’accord entre la Turquie et le GNA. Outre ce vote de défiance, le parlement exige que le chef du gouvernement soit accusé de trahison après avoir signé d’accord avec la Turquie. Le chef de la commission des affaires étrangères a annoncé que le Parlement demanderait au Conseil de sécurité des Nations unies de tenir une session d’urgence.

Selon alarabiya.net, le comité des affaires étrangères a également appelé à une action internationale et arabe pour empêcher l’ingérence turque en Libye. La réunion intervient après que les législateurs turcs ont adopté jeudi un projet de loi approuvant un déploiement militaire en Libye pour consolider le GNA reconnu par l’ONU à Tripoli. L’Egypte et plusieurs autres pays dont la France et la Russie ont souligné qu’une ingérence militaire étrangère en Libye, ne ferait qu’aggraver la situation.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus