Mali: la CMAS de l’imam Dicko en ordre de bataille pour les prochaines législatives

L’influent imam malien, Dicko et son creuset affichent clairement leurs ambitions politiques. La Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mamoud Dicko (CMAS) poursuit, dans la capitale malienne, l’implantation de ses structures de base.

L’objectif est clair: participer aux élections législatives prochaines en vue du renouvellement de l’assemblée nationale. Selon le coordonnateur Issa Kaou Djime, la CMAS n’est, politiquement, ni de l’opposition ni de la mouvance présidentielle. Mais elle se veut critique de la « mauvaise gouvernance« « Nous avons dit clairement que c’est un mouvement politique et un mouvement politique, ce sont des ambitions politiques. Nous espérons avoir des candidats sur des listes, avec des partis politiques qui partagent nos valeurs. L’objectif, c’est vraiment d’aller à la conquête du pouvoir», a déclaré le coordonnateur.

Créé en août dernier, ce creuset du populaire homme religieux connu pour ses positions critiques envers certaines autorités se positionne déjà sur l’échiquier politique. Dans le cercle proche de l’imam, on n’écarte pas le désir d’une candidature à la présidentielle de 2023. Face à l’insécurité grandissante dans le pays, la CMAS se présente comme une alternative crédible pour sortir le Mali de l’ornière.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus