Togo: le message de l’église catholique aux candidats à la présidentielle de 2020

Le nouvel archevêque de Lomé a pris officiellement fonction ce samedi 11 janvier 2020. Au cours de son homélie, le prélat a fait une incursion dans le monde politique. Il a lancé un appel pressant aux candidats et au futur Président togolais.

Mgr Nicodème Anani Barrigah-Benissan, prenant la parole en tant qu’archevêque pour la première fois, ne s’est pas fait prier pour dire ses vérités aux hommes politiques de la république togolaise. En cette veille de la présidentielle à plusieurs variables, l’homme de Dieu en a appelé à la paix, la tolérance, la justice, l’équité dans le processus électoral. Celui qui avait été Président de la commission « Vérité, justice et réconciliation » dans le cadre de la résolution de la crise politique au togo, a invité les acteurs politiques à « faire preuve de justice, d’honnêteté, de transparence, de calme tout au long des opérations électorales ». 

Le prélat, parlant certainement au nom du peuple togolais, a invité, d’ores et déjà, le prochain Président, qui sortira du scrutin du 22 février, à être « un serviteur du peuple ». Il faut dire que ce message est délivré en présence de plusieurs personnalités politiques dont le chef de l’Etat candidat, Faure Essozimna Gnassingbé.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus