Togo – présidentielle 2020: le message de Mgr Kpodzro au saint-siège

Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro était face à la presse ce lundi 20 janvier 2020 à Lomé. Son objectif est d’organiser l’opposition politique afin d’assurer l’alternance au pouvoir au soir du 22 février prochain. Son message aux cinq candidats est sans équivoque.

L’archevêque émérite de Lomé, Mgr Kpodzro, ne se lasse pas de son intervention en politique. Après avoir aidé les cadres de l’opposition à désigner Agbéyomè Kodjo comme candidat, il tient à ce que les autres candidats « du peuple » rallient le mouvement afin de favoriser l’alternance. Hier, il a nommément invité les cinq autres candidats à savoir Jean-Pierre Fabre, Tchabouré Gogué, Pr Komi Wolou, Georges William Kuessan et Mohamed Tchassona Traoré à s’aligner derrière Kodjo pour une victoire sans appel.

Devant un parterre d’acteurs politiques, le prélat a demandé « aux 6 candidats porteurs des aspirations du peuple en détresse de se concerter rapidement pour s’aligner autour d’un candidat commun, celui de la raison, à qui nous avons donné notre onction, pour donner une chance à l’alternance politique au togo. » La raison de son implication dans cette élection est que « ce système en place depuis près de 50 ans doit partir » au soir du 22 février, jour du premier tour de la présidentielle.

Un appel au saint-siège

A la communauté internationale, notamment au Saint-Siège, le prélat demande de faire tout pour que le cadre électoral soit amélioré et devienne consensuel avant, dit-il, le scrutin. Pour lui, il faut que non seulement la communauté internationale s’implique activement dans le processus pour éviter la fraude électorale mais aussi l’intervention de l’église catholique pour un consensus au niveau de l’opposition avant le jour du scrutin.

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus