Vol d’Ukraine International Airlines : les iraniens s’indignent de l’erreur de leurs dirigeants

L’admission de l’Iran selon laquelle il était responsable de l’abattage, le 8 janvier, d’un avion de ligne ukrainien, qui a tué les 176 personnes à bord, dont de nombreux Iraniens et des citoyens irano-canadiens, a provoqué de la colère et des accusations d’imprudence et d’incompétence contre les dirigeants du pays, rapporte rferl.org.

Un communiqué militaire iranien du 11 janvier a déclaré que le vol d’Ukraine International Airlines avait été confondu avec une « cible hostile » après s’être tourné vers un « centre militaire sensible » du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI). L’armée était à son « plus haut niveau de préparation », a-t-elle déclaré, au milieu des tensions accrues avec les Etats-Unis.

Le fait que Téhéran ait reconnu sa culpabilité, pourrait saper la manifestation massive d’unité, lors des funérailles, dans plusieurs villes, du haut commandant militaire iranien Qasem Soleimani, assassiné par les États-Unis le 3 janvier 2020 et qui, selon les autorités iraniennes, ont déclenché une reprise de la révolution de 1979. Le 11 janvier, une vidéo amateur publiée sur les réseaux sociaux montrait des manifestants rassemblés devant l’université Amir Kabir de Téhéran scandant « déshonorant », une référence apparente aux dirigeants iraniens, tout en appelant à la justice pour l’abattage de l’avion.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus