Bénin – Communales 2020: mauvaise nouvelle pour les "transhumants politiques" de la mouvance?

Pour les communales du 17 mai 2020, les deux blocs de la mouvance, l’Union Progressiste (UP) et le Bloc Républicain (BR) devront revoir leurs calculs pour les positionnements sur les listes de candidatures. De sources concordantes, certaines directives sont venues tout bouleverser depuis quelques jours.

Les deux blocs de la mouvance auront des difficultés à positionner des militants qui occupent de hautes fonctions dans la sphère étatique, et les « transhumants politiques » qu’ils ont reçus de part et d’autre. Contrairement donc aux législatives, l’UP et le BR devraient se passer des militants ministres, Directeurs de Société et autres personnes qui exercent déjà à des postes de responsabilité élevés dans la gestion du pays.
Mais ce n’est pas tout. Il y a une dernière nouvelle qui doit certainement faire grincer les dents dans le rang des « transhumants politiques » de dernières heures. En effet, la même voix qui aurait demandé de ne pas prendre en compte sur les listes, les candidatures des militants ministres, Directeurs de Société et consorts, serait revenue à la charge pour taper cette fois-ci dans le rang des « transhumants politiques ».

Une formule pour décourager la transhumance politique entre UP et BR?

Selon les informations rapportées par des sources proches des formations politiques, tous les membres des Bureaux Politiques de l’UP et BR qui se sont retrouvés par acrobaties, en quête de meilleur positionnement, dans l’un ou l’autre des deux partis risquent d’être mis à l’écart lors de l’élaboration des listes de candidature.
Dans ces circonstances, deux possibilités s’offrent à eux. Ils pourraient revenir dans leur famille politique de départ, ou ils restent dans la nouvelle maison d’accueil en tant que spectateurs ou battre campagne pour les candidats, militants de premières heures qui seront positionnés. Il convient de notifier que des sources proches d’un des partis ont fait savoir qu’aucune décision formelle n’a pas été prise pour empêcher quelqu’un d’être candidat. En tous cas, eux de leur position disent ne pas avoir cette information.

Des frères siamois qui se font peur?

La tension entre l’Union Progressiste (UP) et le Bloc Républicain (BR) est vive à quelques semaines des élections Communales de 2020. Ces deux partis qui se réclament de la mouvance présidentielle sont confrontés au phénomène de la transhumance politique. Des départs de l’UP vers le BR et du BR vers l’UP.
A qui profite donc cette idée d’empêcher les membres de Bureau Politique démissionnaires d’un côté et adhérent d’autre d’être positionnés? Si cette information telle que rapportées par des sources proches de la mouvance est vraie, certains pensent que l’idée pourrait être l’oeuvre de l’un des partis dont l’objectif serait de se protéger contre le phénomène de la transhumance politique.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus