Bénin – "Fautes mineures": la Cena règle ses comptes avec les partis politiques

Le lundi 10 février 2020, la Commission électorale nationale autonome (Cena) a échangé avec les partis politiques en règle. Cette rencontre tenue à Cotonou a été l’occasion pour le président de la Cena de revenir sur la question des « fautes mineures » évoquées lors des législatives passées. Il a profité pour régler ses comptes avec les partis qui ont sévèrement critiqué l’institution électorale.

Pour les élections communales du 17 mai 2020, la Cena promet qu’il n’y aura pas de polémiques autour de « fautes mineures » ou « fautes majeures ». Le président Emmanuel Tiando, faisant allusion aux élections législatives d’avril 2019, a tenté de justifier ces expressions utilisées pour qualifier certaines fautes relevées lors de l’étude des dossiers de candidatures. « Je suis enseignant, on sait ce qui est mineur de ce qui est majeur. L’examen de dossier, ce n’est pas quelque chose de simple… », a déclaré Emmanuel Tiando, rapporté par Frissons radio.

« Les plus grands pourfendeurs sont ceux qui viennent avec des dossiers bizarres »

Pour les prochaines échéances électorales, Emmanuel Tiando attend de pied ferme les partis politiques qui, selon lui, ne pourront pas présenter des dossiers sans « tache ». Avec un air amusant, le président de la Commission électorale nationale autonome (Cena) déclare : « Vous n’êtes pas en mesure de présenter un dossier nickel. Vous n’êtes pas en mesure ».

La Cena n’est pas un bourreau pour les partis politiques

Selon Emmanuel Tiando, son institution n’est pas là pour empêcher tel ou tel parti de participer aux élections. C’est pourquoi des principes sont définis pour savoir comment apprécier les différentes fautes contenues dans les dossiers. D’où les principes de « fautes mineures » et « fautes majeures ».
Mais pour les élections Communales prochaines, la Cena ne compte plus travailler avec ces principes. Selon le président de l’institution, la Cena veut désormais éviter les polémiques autour de « fautes mineures » et « fautes majeures ».

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus