Cinq personnes tuées à l’arme blanche au Burkina Faso

L’Agence d’information du Burkina (AIB) a rapporté qu’au moins cinq personnes ont été retrouvées mortes dans le village de Kombteguia, dans le centre du pays, jeudi soir.

Les corps de cinq individus de sexe masculin ont été retrouvés à Kombteguia, dans la commune de Bourzanga au centre du Burkina Faso. Selon l’AIB, « Les cinq personnes, qui sont toutes de sexe masculin, ont été tuées à l’arme blanche par des individus non identifiés, probablement dans la nuit du 5 au 6 février ». Aucune information n’a été donnée en ce qui concerne les auteurs ni les mobiles de ces meurtres.
Les victimes, selon le média local, sont tous originaires de la commune de Bourzanga, mais seulement quatre étaient d’un même village (Souriboulsi) et le cinquième de Sam. La région est connue pour son instabilité à cause de la fréquence des attaques terroristes. Tout le centre du Faso est en proie aux attaques djihadistes depuis plusieurs années et des milliers de personnes ont dû fuir la région.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus