Après l’Euro, la COPA et autres, les Jeux Olympiques subissent les foudres du Coronavirus

Les Jeux olympiques de Tokyo vont avoir lieu, mais presque sûrement en 2021 plutôt que dans quatre mois comme prévu. C’est ce qui se présente à l’horizon malgré l’assurance donnée par le comité olympique, que les jeux seraient maintenus.

Cela est devenu clair après que le CIO a annoncé dimanche qu’il envisageait un report. Les grandes nations olympiques comme le Canada et l’Australie ont ajouté de la pression en disant qu’elles n’iraient pas si les jeux étaient organisés cette année. Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a envoyé une lettre aux athlètes expliquant la décision et pourquoi cela pourrait prendre si longtemps, tout en reconnaissant que le délai prolongé pourrait ne pas être populaire. « Je sais que cette situation sans précédent laisse beaucoup de vos questions ouvertes », écrit-il. « Je sais aussi que cette approche rationnelle peut ne pas être en phase avec les émotions que beaucoup d’entre vous doivent vivre. »

Le revirement du CIO a semblé inévitable pendant une semaine avec une pression croissante de tous les horizons, athlètes, sponsors, diffuseurs et plus de 200 comités olympiques nationaux et fédérations sportives internationales. Peu de temps après la déclaration de Bach, le Comité olympique canadien a déclaré qu’il n’enverrait pas d’équipes aux Jeux olympiques à moins que la compétition ne soit reportée d’un an. L’Australie a publié une déclaration disant qu’elle conseillait à ses athlètes de se préparer pour les Jeux olympiques de 2021. Le comité exécutif du comité australien a convenu à l’unanimité qu’«une équipe australienne ne pouvait pas être réunie dans les circonstances changeantes au pays et à l’étranger».

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus