Bénin: Echanges entre Martin Assogba et Louis Vlavonou sur un sujet important

Le président de l’association de lutte contre le racisme, l’ethnocentrisme et le régionalisme (ALCRER), Martin Assogba, a échangé ce mardi 10 mars 2020 avec le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, sur la nécessité de rendre rapidement opérationnel, la Cour des comptes.

L’Association de lutte contre le racisme, l’ethnocentrisme et le régionalisme était au palais des gouverneurs ce mardi 10 mars 2020. Il a été reçu en audience par la deuxième personnalité de l’Etat, Son Excellence Louis Vlavonou. Au menu des échanges, l’opérationnalisation de la cour des comptes. En effet, après la révision de la constitution qui a institué la Cour des comptes au Bénin, Martin Assogba est venu plaider pour que cet instrument de contrôle financier devienne rapidement opérationnel. Auprès de l’autorité parlementaire, Martin Assogba et le consultant en finances publiques, Jean Alotonou, ont plaidé pour que très bientôt la Cour des comptes démarre ses activités afin que le Bénin puisse véritablement avoir une juridiction financière digne de ce nom.

A Lire aussi  » En 30 ans de démocratie, nous sommes entrain de récupérer 4 ans », Martin Assogba

Pour sa part, Louis Gbèhounou Vlavonou s’est dit disposé à accompagner la mise en œuvre de la réforme. A l’issue de l’audience, Jean Alotonou, consultant en finances publiques et ancien président de la Cour des comptes de l’Uemoa, s’est confié à la presse : « …Nous sommes venus faire un plaidoyer auprès du Président de l’Assemblée nationale en vue de l’opérationalisation de la Cour des comptes qui vient d’être créée de façon à ce que nous ayons au Bénin une juridiction financière digne de ce nom, c’est-à-dire fiable, crédible, performante et véritablement indépendante. », a-t-il souligné. Il a également confié à la presse parlementaire qu’ils ont eu une écoute attentive du président Vlavonou qui est disposé à les accompagner dans leur plaidoirie. « Nous avons surtout montré les caractéristiques de la juridiction financière et nous avons proposé que tout soit mis en œuvre pour que la Cour des comptes soit effectivement installée, commence ses activités, soit dotée des moyens et que la loi organique devant la régir puisse sortir et être votée incessamment. », a-t-il confié.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus