Bénin: le décret de nomination de Pascal Irénée Koupaki mis en cause dans un recours

La Cour constitutionnelle a enregistré un recours contre la nomination de Pascal Irénée Koupaki à la fonction de Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République. Cette nomination de l’ancien premier ministre de Boni Yayi est-elle contraire à la Constitution? Les sept sages de la haute juridiction donnent leur réponse ce jeudi 05 mars 2020.

En 2017, à la suite d’un remaniement ministériel, la fonction de Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République attribuée à Pascal Irénée Koupaki par le décret spécial N°2017-507 du 27 octobre 2017, avait fait objet de vives critiques. Dans la foulée, Serge Prince Agbodjan et Chabi Sika Ouassagari ont déposé un recours contre ledit décret à la Cour constitutionnelle.

Pour rappel, ce décret spécial qui a clarifié la position de Pascal Irénée Koupaki dans le Gouvernement, avait contribué à trancher la guerre de leadership entre lui et Abdoulaye Bio Tchané. Un bras de fer virtuel s’était installé entre les partisans des deux personnalités. Chaque camp désignait son mentor comme le numéro 2 du Gouvernement, après le président de la République.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus