Bénin – Propagation du Coronavirus: le message de Louis Vlavonou aux sceptiques

A l’instar des autres institutions de la République, le parlement a pris des mesures de prévention idoines contre le Covid-19. Après s’être désinfecté ce lundi matin par le dispositif de lavage de mains, le président de l’assemblée nationale de la république du Bénin, Louis Vlavonou, s’est adressé à ses concitoyens qui demeurent sceptiques.

La deuxième personnalité de l’Etat béninois tient au respect strict des mesures prises par le gouvernement, pour la prévention du coronavirus. Dans une démarche pédagogique ce lundi 23 mars 2020, Louis Vlavonou a montré l’exemple à ses collègues et toute l’administration parlementaire en se désinfectant au niveau du dispositif de lavage de mains avant de faire son entrée à l’hémicycle. Une fois l’exercice sanitaire effectué, le président Vlavonou a livré deux messages. Dans un premier temps, il a expliqué à ses collaborateurs l’importance de prendre au sérieux le lavage régulier des mains et dans un second volet, il s’est adressé à ceux de ces concitoyens qui continuent de prendre à la légère, l’existence du virus.

A Lire aussi Bénin: l’appel de Louis Vlavonou après la confirmation du 1er cas de Covid-19

Pour le président Louis Vlavonou, il était tout à fait normal que le numéro un (01) des représentants du peuple puisse se soumettre à cette règle édictée par le gouvernement et qui s’impose à tous les pouvoirs publics. Pour lui, le mal dont on parle aujourd’hui, ne connaît ni Président de la République, ni Président de l’Assemblée, encore moins un membre du Gouvernement ou député. « Nous devons conjuguer tous nos efforts pour conjurer ce mal. Nous ne devons pas aller à la fatalité. Avec ce geste que je viens de faire, nous ferons reculer le mal et il ne pourra pas embraser notre pays. », affirme-t-il. Mais le président de l’assemblée nationale ne s’est pas limité à ses collègues. Il a profité de l’occasion pour s’adresser aux béninois qui continuent de vivre dans l’inconscience qu’il ne s’agit pas d’une science fiction mais un virus réel qui décime l’humanité. « Je voudrais également lancer un message particulier à tous ceux qui n’y croient pas encore. J’estime que le moment n’est pas à cela. Aujourd’hui, c’est un mal qui existe et je suis désolé qu’on ait été obligé d’appeler les pouvoirs publics pour disperser les foules ce weekend« , a-t-il martelé. Il a déploré qu’en dépit de l’interdiction, que les gens se soient encore regroupés pour des manifestations d’enterrement. « Je voudrais prier les uns et les autres d’y croire. Les baptêmes, les enterrements, les mariages, les rassemblements, il faut bien être en vie pour les organiser. Si vous n’êtes pas en vie, vous ne pourrez pas organiser ces manifestations. Attendons le moment venu, pour avoir le temps de festoyer« , supplique-t-il.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus