Burkina Faso: au moins 43 morts dans l’attaque de deux villages près du Mali

Au Burkina Faso, au moins 43 personnes ont été tuées dans l’attaque de deux villages situés dans le nord du pays, le dimanche 8 mars.

Les groupes djihadistes continuent de semer la terreur au pays des hommes intègres. Ce lundi, le gouvernement a indiqué qu’au moins 43 personnes ont été tuées dimanche dans l’attaque de deux villages du nord du pays. Des sources locales ont précisé à l’AFP qu’il s’agit d’attaques de groupes d’autodéfense en représailles aux actions jihadistes. Selon le ministre de la communication, il s’agit des villages de Dinguila et Barga situés dans la commune de Barga, province du Yatenga.

JIF 2020 – Burkina: Roch Christian Kaboré promet un gouvernement à 30% féminin

Cette région sise dans la région septentrionale du Burkina Faso et proche de la frontière avec le Mali est souvent prise pour cible par des groupes armés. L’ensemble des pays du sahel dont le Mali, le Niger et le Burkina Faso sont confrontés à la menace terroriste. Les forces de défense et de sécurité nationales ainsi qu’étrangères sont mises à contribution pour enrayer ce mal.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus