Coronavirus : les togolais mis en garde contre l’automédication à la Chloroquine

Depuis un quelques temps, bien que la chloroquine soit présentée partout comme un remède efficace contre le Coronavirus, les scientifiques mettent en garde contre son utilisation, car elle n’a pas été testée et approuvée comme telle. Au Togo, le docteur Innocent Koundé KPETO, président de l’Ordre des Pharmaciens, appelle ses compatriote au calme et exprime toute son optimisme au fait que la chloroquine pourrait être le bon remède.

Optimisme avéré

«Il se fait que la chloroquine dont les gens parlent, a été annoncée par des chercheurs chinois d’abord comme ayant eu des effets positifs, ils l’ont testé et c’est très encourageant. (…) Récemment nous avons vu sur les médias un peu partout cet éminent infectiologue Marseillais qui annonçait des résultats positifs et aujourd’hui nous voyons des changements de cap dans la riposte organisée par les pays et c’est une riposte qui intègre désormais des annonces de la chloroquine comme le moyen pour venir à bout de cette pandémie. C’est un espoir important, parce que nous sommes face à une pandémie où nous n’avons aucune arme en main », a déclaré mardi le docteur Koundé KPETO à afreepress.

Mise en garde

Cependant, il met en garde contre toute utilisation en automédication de la chloroquine, car, selon lui, cela n’étant pas prouvé comme réellement efficace, elle pourrait avoir d’autres effets. « Tout le monde se jette là-dessus. Nous comprenons que les Togolais ayant entendu cette information vont aller à la recherche de cette molécule qui serait le miracle qui sauve. En cela, je pense qu’il y a des informations assez précises à apporter à la population pour que ça n’aille pas dans tous les sens et surtout pour assurer de la disponibilité de ce produit. Aujourd’hui et à cette heure, la chloroquine n’est pas disponible dans les officines. Cette chloroquine a été retirée du marché pour cause de résistance et n’a pas encore été remise dans le circuit formel », a rappelé Dr Kpéto.

« Une molécule qui n’est pas anodine »

« La prise en charge des malades du covid-19 se fait dans des structures sanitaires organisées et les traitements se font sous surveillance médicale. On a parlé des effets secondaires graves liés à l’utilisation de cette molécule. Donc, si la chloroquine devrait être le remède, elle sera utilisée dans le cadre d’un protocole respectant les normes et sous surveillance médicale. Donc, aujourd’hui, il n’est pas question de rendre disponible ce médicament sur le marché pour éviter que chacun en procure librement parce ce sera un vrai danger. La chloroquine n’étant pas disponible dans le circuit formel, nous appelons à la population à ne pas céder à la panique. Il n’y aura pas de problème de disponibilité de la chloroquine pour ceux qui en auraient besoin dans le cadre du traitement du covid-19. Alors ce n’est pas la peine d’aller chercher la chloroquine dans les circuits illégaux et d’aller se créer d’autres problèmes à la maison. C’est une molécule qui n’est pas anodine », a-t-il déclaré.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus