Côte d’Ivoire: la caution de la présidentielle fixée à 50 millions de FCFA

En Côte d’Ivoire, pouvoir et opposition se sont accordés sur quatre points clé de la reforme du code électoral. Parmi ceux-ci figure le relèvement du niveau de cautionnement de l’élection présidentielle à 50 millions de FCFA.

A l’occasion du dialogue politique entre acteurs politiques de l’opposition et de la majorité au pouvoir, l’unanimité a été faite sur le relèvement de la caution à la présidentielle qui était fixée à 20 millions de francs CFA auparavant. Selon le porte-parole du gouvernement ivoirien Sidi Tiémoko Touré, la caution s’élèvera désormais à 50 millions de FCFA.

Outre cette mesure, il a également été décidé l’introduction du parrainage du candidat à l’élection présidentielle par 1% des électeurs dans au moins 50% des régions et districts, la réduction à 5% du taux de suffrage requis pour le remboursement du cautionnement et la prise de mesures pour freiner la transhumance des électeurs.

À lire aussi: Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara nomme un nouvel ambassadeur à Paris

Il faut donc attendre la révision du code électoral prévue pour la fin du mois de mars pour constater l’effectivité desdits accords dans la nouvelle loi électorale. L’opposition ivoirienne qui a obtenu une place supplémentaire à la commission électorale indépendante continuera de mettre la pression sur le régime afin que ses recommandations soient prises en compte.

Lumière sera aussi faite sur l’ensemble de ses reformes ce jeudi à l’occasion du discours du chef d’Etat à la nation devant les deux chambres du parlement (351 députés et sénateurs) à Yamoussoukro. Cette initiative inhabituelle est censée donner le ton des reformes avant la présidentielle du 31 octobre 2020.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus