Décès de Manu Dibango: Ali Bongo et Jean Ping unanimes

Le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba, et son adversaire politique ,Jean Ping, ont tous deux rendu un vibrant hommage au célèbre saxophoniste, Manu Dibango, décédé ce mardi à Paris, des suites de la pandémie du Covid-19.

Depuis plusieurs mois, les avis des deux principaux leaders politiques gabonais ont toujours été divergents sur les sujets de l’actualité. Mais la mort du légendaire artiste musicien camerounais, Manu Dibango, fera converger, cette fois-ci, les avis du Président gabonais Ali Bongo Ondimba et son adversaire politique Jean Ping. Tous unanimes sur le talent de l’homme, ils ont exprimé leurs regrets à travers les réseaux sociaux.

« Ce jour, un immense artiste s’en est allé. Manu Dibango était un saxophoniste de génie qui lègue, à l’Afrique et au monde, une oeuvre immense, mais également un être exceptionnel, plein de jovialité et d’humanité. Repose en paix ‘Papa Manu’. Ta musique restera éternelle », a écrit Ali Bongo Ondimba.

« J’apprends avec consternation la disparition de Manu DIBANGO.
Je salue un des plus grands talents de la musique au monde. Il était le cosmopolitisme incarné. », a déclaré l’ex-diplomate et homme politique gabonais.

Manu Dibango, 86 ans, a été emporté dans la nuit de lundi à mardi par la pandémie de Coronavirus ou covid-19. La vedette, qui ne vieillissait quasiment pas, laisse une immense œuvre artistique et une très grande fortune financière. En 2019, il était l’artiste le mieux payé au monde. Le saxophoniste au crâne toujours bien rasé a engrangé des gains estimés à 82 millions d’euros, soit environ 53 milliards de FCFA, selon le magazine américain, People with money.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus