Donald Trump prolonge les sanctions américaines contre le Zimbabwe

Donald Trump annoncé mercredi la prolongation des sanctions américaines contre le Zimbabwe. Ces sanctions visent plusieurs autorités au sommet de l’Etat dont le président, Emmerson Mnangagwa.

L’administration Trump ne décolère pas face aux autorités zimbabwéennes qui ne mènent pas des réformes pour sortir le pays de la crise. Pour justifier cette nouvelle prolongation, le chef du bureau ovale évoque des meurtres extrajudiciaires et viols commis par les forces de sécurité du pays. Ces sanctions sont intervenues en 2003 au moment des répressions sanglantes infligées aux voix discordantes du régime de Robert Mugabe. L’actuel chef d’Etat, Emmerson Mnangagwa, et Grace Mugabe, veuve de l’ancien dirigeant, sont sur la liste des personnes sanctionnées.

Plusieurs entreprises publiques et privées sont également concernées. Lesdites sanctions plombent l’économie du pays qui fait déjà face à des crises sans précédent. A son arrivée au pouvoir, le successeur de Mugabe avait réitéré la nécessite de lever les sanctions afin de permettre au pays de bénéficier des investissements étrangers, un appel qui est loin de résonner à la Maison Blanche.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus