Guinée: Cipriano Cassama renonce au poste de président par intérim, indignations au PAIGC

Le chef du parlement bissau-guinéen désigné président de la république par intérim vendredi a renoncé ce dimanche 1er mars à son nouveau poste. Investi par 52 députés du parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert, le PAIGC, Cipriano Cassama n’a pas longtemps tenu à la pression.

Dans une déclaration à la presse à son domicile à Bissau, le président de l’Assemblée nationale a renoncé au poste de président par intérim dont-il a hérité de 52 parlementaires de sa formation politique qui disent avoir constaté une vacance de pouvoir. « Compte tenu des menaces de mort sur ma personne et mes gardes de corps, j’ai décidé de renoncer à la charge de président intérimaire pour laquelle j’ai été nommé, pour éviter un bain de sang en Guinée-Bissau  » s’est-il expliqué ce dimanche.

Guinée Bissau: Umaro Sissoco Embalo investi président en pleine impasse électorale

Au sein du parti historique, cette démission n’est pas partagée. « Nous n’acceptons pas cette démission de Cipriano Cassama. C’est comme s’il a renoncé à son pays. Pour nous, le combat continue« , a déclaré la ministre de l’Administration territoriale et deuxième vice-présidente du PAIGC, Mme Maria Odete, sans plus de précision. Arrivé deuxième au second tour de la présidentielle, le candidat du PAIGC, l’ex-Premier ministre Domingos Simoes Pereira conteste les résultats donnant vainqueur le général Umaro Sissoco Embalo. Ce dernier s’est fait investi jeudi dernier et nommé un premier ministre dont le gouvernement est attendu ce dimanche.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus