Guinée: deux leaders du FNDC arrêtés, un journaliste français expulsé

En Guinée, deux cadres du front national pour la défense de la constitution (FNDC) ont été interpellés vendredi 6 mars après une conférence de pression dénonçant des arrestations arbitraires. Dans la même journée, un journaliste français a été expulsé du territoire.

Ibrahima Diallo et Sékou Koundouno, deux figures de la société civile guinéenne, ont été arrêtés au domicile d’Ibrahim Diallo par des hommes cagoulés et emmenés à une destination inconnue. « Ils sont entrés dans la maison et ont commencé à tout saccager. J’ai tenté d’établir le dialogue mais l’un d’entre eux m’a poussée violemment« , a dit Asmaou Diallo, épouse d’Ibrahima Diallo. Ces deux personnalités sont considérées comme des bras droits du coordonnateur du FNDC, Abdourahmane Sanoh, qui mène la contestation depuis plusieurs mois.

Dans un tweet, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a dénoncé ces faits tout en invitant le président Condé à s’inspirer de son homologue ivoirien qui a renoncé à un troisième mandat. « Alassane Ouattara opte pour l’alternance démocratique et Alpha Condé défend sa présidence à vie en assassinant ses compatriotes », s’est insurgé l’opposant.

Journaliste expulsé!

Le journaliste français, Thomas Dietrich, a été reconduit à la frontière après l’annulation de son accréditation, selon le ministère de la Sécurité. Dans un communiqué, il est accusé de mener « des activités incompatibles avec (la) mission » du journaliste et de s’immiscer dans « les activités politiques internes susceptibles de porter atteinte à l’ordre public« .

Guinée: « Souhaitons que l’exemple de Ouattara inspire Alpha Condé », Cellou Dalein Diallo

La Guinée est en proie depuis mi-octobre à la contestation contre le projet, prêté au président Condé, de modifier la Constitution pour pouvoir briguer un troisième mandat fin 2020. Sous pression, il a reporté, de 14 jours, les législatives couplées avec le référendum constitutionnel. Les principaux partis de l’opposition appellent au boycott du double scrutin.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus