Kodjo Agbéyomé: « Vous ne pouvez pas voler les suffrages de quelqu’un et l’emmerder »

Le président du mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), Kodjo Agbéyomé est sorti de son mutisme après la levée de son immunité parlementaire en début de semaine.

L’opposant Agbéyomé Kodjo s’est prononcé pour la première fois après la levée de son immunité par l’Assemblée nationale. Selon Togo breaking news, l’ex-premier ministre s’est offusqué contre le régime qu’il accuse d’avoir volé ses voix lors de la présidentielle de février 2020.

« Vous ne pouvez pas voler les suffrages de quelqu’un et l’emmerder », a-t-il lancé avant de dénoncer un harcèlement contre sa personne. « Nous sommes six candidats de l’opposition à la présidentielle, et pourquoi c’est moi seul qu’on harcèle. Ils n’ont qu’à amener les fusils pour me tuer en même temps, les togolais sauront que je suis mort pour eux (…) Il faut arrêter tout ce cinéma » insiste t-il.

A lire aussi: Togo: Mgr Philippe Kpodzro réagit à la levée d’immunité parlementaire de Kodjo Agbéyomé

Accusé d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, d’usage des insignes de l’Etat, de nominations illégales, de création d’un site web officiel et de troubles aggravés à l’ordre public, l’ex-président du parlement a vu son immunité levée par ses collègues à la demande du procureur de la république. L’institution de contre-pouvoir, par la voix de sa présidente a estimé que cette levée est une aubaine pour l’élu de laver son honneur devant la justice.

Kodjo Agbéyomé qui continue de réclamer la victoire de la présidentielle a nommé un premier ministre et son chef de la diplomatie. Depuis lors, les choses n’ont plus évolué au sein du gouvernement du « président élu » de la dynamique Kpodzro.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus