« La récréation est terminée », UNIR met en garde Agbéyomé et son Premier ministre

Après la sortie du premier ministre nommé par le président autoproclamé du Togo, Agbéyomé Kodjo, la réponse ne s’est pas fait attendre de la part des membres du parti au pouvoir.

« Après le 3 mars, la récréation est terminée. La théâtralité à laquelle nous avons assistée depuis quelques jours a pris fin. Place aux institutions de la République d’agir et de faire leur travail. Nous sommes d’accord pour le débat démocratique, les contradictions des idées. Mais les attaques personnelles : ça suffit ! La récréation est terminée », a déclaré le Secrétaire exécutif du parti UNIR de Faure Gnassingbé, Aklesso Atcholi. En effet, Agbéyomé Kodjo, n’ayant pas accepté les résultats proclamés par la Cour constitutionnelle du togo donnant pour vainqueur Faure Gnassingbé, s’est autoproclamé président. Il a, par la suite, nommé Antoine Koffi Nadjombé, premier ministre.

Antoine Koffi Nadjombé, quant à lui, s’est adressé à la nation et a appelé le peuple et l’armée à rejoindre la cause d’Agbéyomé. Pour le SG du parti UNIR dont le candidat a été déclaré vainqueur, Agbeyome Kodjo, Antoine Koffi Nadjombé et leurs partisans font preuve « d’inepties, vocifèrent et gazouillent des délires démoniaques et sataniques ». Il va sans dire que tant le parti au pouvoir que le gouvernement ne sont pas disposés à laisser faire sans réagir. Pour rappel, après l’annonce de sa victoire, le président Faure Gnassingbé a appelé l’opposition à accepter « le choix du peuple ».

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus