Le chef de la mission de l’ONU en Libye jette l’éponge

Ghassan Salamé, l’émissaire de l’ONU en Libye, a annoncé sa démission ce lundi 2 mars sur Twitter. Le politologue évoque notamment des raisons de santé.

Ghassan Salamé n’est plus le chef de la mission d’appui de l’Onu en Libye (Manul). C’est via son compte Twitter que le politologue libanais a rendu publique sa décision. Dans son bref message, le libanais évoque des raisons de santé, l’impasse politique sans précédent et l’ingérence étrangère. Il a déclaré s’être battu pendant près de deux ans et demi pour unifier les Libyens et empêcher toute ingérence étrangère dans la crise. Cette annonce intervient quelques jours après la fermeture des pourparlers de Genève qui n’ont véritablement pas abouti aux résultats escomptés.

Nommé en 2017 pour rétablir la paix dans ce pays déchiré par la guerre, le libanais de 69 ans a été un acteur-clé dans le processus de paix souvent hypothéqué par des puissances étrangères en raison de leurs soutiens aux protagonistes. Le secrétaire général des nations unies, Antonio Guterres, devra rapidement trouvé un remplaçant au désormais ancien chef de la Manul.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus