Les forces spéciales estoniennes se préparent à descendre au Mali

Le personnel des forces spéciales des Forces de défense estoniennes (EDF) doit participer à l’expansion de l’opération antiterroriste Barkhane dirigée par les Français au Mali, a rapporté le news.err.ee.

L’Estonie participe déjà à l’opération Bakhane, et c’est la première nation invitée par la France à participer à la mission de la Force opérationnelle à Takuba, un élargissement des activités en cours là-bas, qui devrait avoir lieu cet été, a rapporté le magazine ERR mardi soir. Alors qu’une dizaine d’autres pays devraient rejoindre l’opération de Takuba, dont la Suède, la Norvège et la République tchèque, l’Estonie a été la première à accepter l’offre de la France et enverra environ 50 membres des forces spéciales.

Comme indiqué dans ERR News, le ministre estonien de la Défense, Jüri Luik, a réaffirmé le soutien de l’Estonie à l’envoi de forces supplémentaires, lors d’une récente réunion avec le président de la République du Mali, Ibrahim Boubakar Keita, à Bamako, la capitale de ce pays.

« En effet, à la demande de l’Etat français, l’Estonie a également décidé que nous y enverrions une unité des forces spéciales », a déclaré Luik sur « Aktuaalne kaamera ». « D’une part, l’unité des forces spéciales travaillera à la formation du personnel local et, d’autre part, elle les soutiendra également dans toutes les opérations possibles », a-t-il poursuivi.

Le ministre de la Défense, Jüri Luik, a également discuté de la situation sécuritaire et humanitaire au Mali avec le président Ibrahim Boubakar Keita. Outre les tensions ethniques dans le pays, des cellules d’Al-Qaïda et de l’Etat islamique opèrent au Mali, et la situation y est récemment devenue tendue, selon le rapport.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus