Togo : après la nomination de son PM, Agbéyomé Kodjo met en place sa présidence

On pensait avoir tout vu au Togo mais ce n’était que le commencement apparemment. Après avoir nommé un Premier ministre, le président autoproclamé du pays, Agbéyomé Kodjo, a mis en place sa présidence.

Selon les informations rapportées par les médias locaux, le président autoproclamé du Togo, Agbéyomé Kodjo a décidé de ne pas se laisser faire et de prendre des responsabilités de chef d’Etat. A la suite donc de son Premier ministre, il met en place son palais présidentiel.

On pourrait s’attendre à de nouvelles annonces les prochaines heures mais il faut souligner que la situation risque d’être un peu tendue avec les le gouvernement en place au togo. Même si Agbéyomé conteste les résultats de la présidentielle, celui que la cour constitutionnelle a déclaré vainqueur et donc président légitime du pays, c’est Faure Gnassingbé.

« Privilégier l’intérêt national »

Condamnant les appels aux manifestations de certains leaders qui rejettent les résultats, le parti au pouvoir invite la classe politique à privilégier l’intérêt national. « Les défis à relever pour consolider et amplifier les progrès du pays afin d’en assurer les bénéfices à toutes les couches de la population togolaise sont importants », écrit-il.

Devant la presse, les dirigeants du parti au pouvoir au togo se sont félicités du climat apaisé dans lequel le vote s’est tenu sur toute l’étendue du territoire national. « Sans elles (paix et stabilité), toute vision, stratégie ou action de développement serait chose vaine : elles constituent notre bien le plus précieux, comme l’a abondamment souligné le Président Faure Essozimna Gnassingbé tout au long de la campagne », indique le parti, dans une déclaration. C’est aussi l’occasion pour ses dignitaires de féliciter leur candidat pour sa réélection.

Selon les chiffres officiels de la cour constitutionnelle, le président sortant, Faure Gnassingbé, est réélu avec plus de 70% des voix, devant son challenger direct, l’ancien premier ministre, Kodjo Agbéyomé, avec un peu plus de 19%. Ce dernier continue de rejeter les résultats et appelle le peuple à défendre son vote.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus