Togo: le président autoproclamé Agbéyomé Kodjo livré à la justice

Le député Agbéyomé Kodjo, candidat malheureux à la présidentielle du 22 février 2020, président autoproclamé du Togo, vient de perdre son immunité parlementaire. Après la demande de la justice qui l’accuse de plusieurs faits, l’Assemblée nationale est passée à l’acte ce lundi 16 mars 2020.

Agbéyomé Kodjo ne jouit plus de son immunité parlementaire. La justice togolaise a désormais l’accord du Parlement pour l’interpeller, afin qu’il réponde des faits qui lui sont reprochés. Pour justifier la demande de levée d’immunité adressée à l’Assemblée nationale, la justice a évoqué quelques griefs porté contre Agbéyomé, président autoproclamé.

En effet, il lui est reproché d’avoir agi en tant que supposé président de la République, en s’adressant aux forces de dépense et en nommant même un premier ministre. Il est aussi accusé de diffusion de fausses nouvelles. Après un premier report, l’Assemblée nationale a fini par le livrer à la justice.

Selon Togo Breaking News, 80 parlementaires sur 90 ont voté pour la levée de l’immunité d’Agbéyomé Kodjo. Il faut noter que depuis la tenue des élections présidentielles, Monsieur Kodjo, soutenu par Mgr Kpodzro, conteste les résultats donnant vainqueur le président sortant, Faure Gnassingbé.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus