Un cas suspect de Coronavirus s’échappe d’un hôpital au Zimbabwe

Un ressortissant thaïlandais reçu dans un hôpital au Zimbabwe s’est échappé du centre médical avant même de se faire dépister du Coronavirus. Selon les autorités, il présenterait les signes évidents d’une contamination au COVID-19.

Le ministère zimbabwéen de la Santé et des Soins aux enfants a indiqué, dans un communiqué mardi, que le patient thaïlandais qui a fui d’un hôpital, toussait principalement la nuit, avait de la fièvre et des éternuements. Il a également indiqué qu’un rapport de police avait été déposé et que les autorités avaient recherché l’homme de 26 ans à l’adresse de domicile qu’il avait fournie à l’hôpital.

« Le dernier cas référé au Wilkins Infectious Disease Hospital comme un cas suspect est celui d’un homme de 26 ans qui est arrivé au Zimbabwe le 14 février en provenance de Thaïlande », indique le communiqué.

« Il s’est présenté à l’hôpital Wilkins le 8 mars, plus de 14 jours après son arrivée de Thaïlande, comme une référence d’un établissement privé où il avait signalé des antécédents de toux, de fièvre et d’éternuements sur deux jours. Lors de son admission à Wilkins, il ne répondait pas à la définition de cas de l’Organisation mondiale de la santé d’un cas suspect mais était toujours destiné à un test covid-19 en raison de l’intensification de la surveillance que le pays a adopté » », ajoute le communiqué.

Les autorités sanitaires de Harare ont déclaré que l’homme avait été examiné mais s’était enfui avant que le test ne soit effectué. Jusqu’à présent, le Zimbabwe n’a pas eu de cas confirmé de covid-19.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus