Ben Laden aurait voulu tuer Barack Obama pour que Joe Biden devienne Président

Oussama ben Laden voulait assassiner le Président US de l’époque, Barack Obama, afin que Joe Biden prenne le pouvoir, selon des documents saisis dans l’enceinte pakistanaise du chef d’al-Qaïda, lors du raid américain ayant mené à sa mort en 2011.

Le 2 mai 2011, l’homme le plus recherché de la planète, Oussama Ben Laden, était exécuté par des soldats américains, au Pakistan. L’épilogue d’une chasse à l’homme, longue de dix ans. Près de 10 ans après sa mort, un funeste projet de l’ancien numéro 1 d’Al-Qaïda refait surface.

D’après des documents relayés par le Daily Mail, le célèbre terroriste souhaitait faire tuer Barack Obama, afin que son vice-président, Joe Biden, soit propulsé au pouvoir. Objectif : plonger les États-Unis « dans une crise ». Dans ces 45 pages, saisies lors du raid mené au Pakistan, en 2011, et qui a abouti à la mort d’Oussama Ben Laden, on apprend que ce dernier misait sur la « totale impréparation » de Joe Biden, aujourd’hui candidat démocrate à la prochaine élection présidentielle.

«La raison de se concentrer sur eux est qu’Obama est le chef de l’incrédulité et le tuer obligera automatiquement [le vice-Président, ndlr] Biden à prendre la présidence», a écrit Ben Laden à un haut adjoint. «Biden n’est absolument pas préparé pour ce poste, ce qui entraînera les États-Unis dans une crise.»

Ces documents classifiés, rapportés pour la première fois en 2012 par le Washington Post, décrivaient également un plan pour éliminer le chef du United States Central Command, le commandement central qui supervise les opérations en Irak et en Afghanistan, David Petraeus. Quant à M.Petraeus, décrit dans la lettre comme «l’homme du moment», sa mort, selon le chef d’al-Qaïda*, «changerait le cours de la guerre en Afghanistan.»

Ben Laden voulait spécifiquement qu’un proche, le terroriste Ilyas Kashmiri, exécute le plan. «Veuillez demander à mon frère Ilyas de m’envoyer les mesures qu’il a prises dans ce travail», écrivait Ben Laden à un important cadre d’al-Qaïda, Atiyah Abd al-Rahman. Cependant, Kashmiri a été tué en 2011 lors d’une frappe de drones américains peu de temps après le raid américain contre Oussama Ben Laden au Pakistan, en mai 2011.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus