Bénin: au coeur d’une polémique sur la toile, Armand Gansè clarifie et s’excuse

Depuis quelques heures, le Directeur général de la société générale des marchés autonomes (Sogéma), Armand Gansè est au coeur d’une polémique sur la toile. Dans un message adressé à ses compatriotes béninois, Armand Gansè a présenté ses excuses à ses compatriotes béninois.

Une portion de vidéo publiée sur Facebook ce mardi 21 avril 2020 soulève des ouragans de réactions de la part des internautes. Ces derniers reprochent à Armand Gansè d’avoir tenu des propos désobligeants. Fidèle à ses convictions et plutôt que de nier avoir tenu de tels propos, le Directeur général de la société générale des marchés autonomes (Sogéma) a saisi sa page Facebook pour s’expliquer. « La journée de ce mardi 21 Avril 2020 a été marquée par la diffusion d’un élément visuel découpé et abondamment relayé sur les réseaux sociaux à des fins inavouées. Indignations, dénonciations, frustrations ont suivi » a t-il dénoncé.

Des propos sortis de leur contexte…

Dans son message, Armand Gansè a remercié et rassuré les uns et les autres de par leurs inquiétudes, appels et messages suite à la diffusion de cet élément. Pour lui, les propos sont sortis de leur contexte. « Il n’est point un secret pour personne que lorsqu’on s’engage en politique c’est pour affronter la succession des vents (bons comme mauvais). Il est aussi un secret de polichinelle que la politique est une jungle et de violents coups y sont donnés. Conscient de ces choses, « nous » nous sommes engagés et nous faisons notre petit bonhomme de chemin » fait t-il remarquer. A l’en croire, cette vidéo qui a circulé en une période électorale, donc très sensible, avant tout, date d’une période antérieure où tout le monde connaissait sa position.

« Nos sincères excuses à toute la communauté »

Armand Gansè n’a pas daigné justifié ni défendre ses propos. Mais il s’est tout simplement excusé: « Nous venons présenter nos sincères excuses à toute la communauté sinon les communautés qui se sont senties touchées voir frustrées dans cette affaire ». Il s’est tout particulièrement adressé à ses frères Peulhs de la ville Carrefour qui savent bien selon lui, qu’il est un vrai  »Gorko ». « Il n’y a pas d’homme parfait, et c’est de nos imperfections des temps passés, que surfent les adversaires du moment » va t-il reconnaître.

Pour rappel, Armand Gansè est candidat aux Communales du 17 mai 2020 sur la liste du bloc républicain à Bohicon. S’il arrive à ratisser large, il remplacera l’actuel maire de Bohicon, Luc Atrokpo, candidat aux prochaines Communales à Cotonou.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus