Bénin: des députés en porte-à-faux avec le code électoral

La pandémie du coronavirus qui secoue le monde entier tombe à pic au Bénin. Des élus du peuple en profitent pour outrepasser les lois qu’ils ont, eux-mêmes, adoptées.

Dans le souci de mieux s’occuper des malades du coronavirus et prendre des mesures à l’effet de protéger les autres, le gouvernement a décidé d’ouvrir un compte spécial au trésor public. Cette démarche responsable devrait rencontrer l’assentiment de tous les citoyens d’ici et d’ailleurs, capables d’apporter leurs contributions à la lutte contre l’ennemi commun.

Mais au front, les acteurs politiques se font désirer. Pire, certains députés ont délibérément choisi d’aller distribuer des sacs de riz, de sel, des cartons de savons et autres gadgets dans leurs fiefs, alors que le compte national attend désespérément leurs contributions. Cet état de chose prouve à suffisance combien les élus du peuple veulent profiter de toutes les situations, même celles malheureuses, pour se faire passer pour des philanthropes.

Une campagne électorale déguisée?

Le code électoral, en son article 54, proscrit formellement la distribution de tout objet pouvant impacter sur le choix des populations, un an avant la tenue de tout scrutin. Or, le 17 mai prochain, auront lieu les élections Communales et municipales. Au nom de cette crise sanitaire, certains députés saisissent la balle au bond pour piétiner la loi. Il est bien de se féliciter d’avoir adopté des lois, mais les appliquer serait l’idéal dans un pays qui se respecte.

Article 54: Les pratiques publicitaires à caractère commercial, l’offre de tissus, de tee-shirts, de stylos, de porte-clefs, de calendriers et autres objets utilitaires à l’effigie des candidats ou symbole des partis ainsi que leur port et leur utilisation, les dons et libéralités ou les faveurs administratives faits à un individu, à une commune ou à une collectivité quelconque de citoyens à des fins de propagande pouvant influencer ou tenter d’influencer le vote, sont et restent interdits douze (12) mois avant tout scrutin et jusqu’à son terme.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus