Bénin: les explications du Ministère du Travail sur le cas des 231 ACE

Le ministère du travail et de la fonction publique a éclairé la lanterne des professionnels des médias sur la situation administrative des 231 agents contractuels de l’Etat recrutés en 2014. C’était ce vendredi 24 Avril 2020 lors d’une conférence de presse tenue dans les locaux du ministère. 

Les professionnels des médias savent davantage sur la situation des 231 Agents Contractuels de l’État (ACE) de la promotion 2014 précédemment en service au MEF et redéployés dans les autres ministères. En effet, à la suite de la lettre adressée au chef de l’Etat par ces derniers sollicitant sa médiation dans ce dossier, le directeur de la réglementation et du suivi des carrières, Éric Aïnamon, a animé une conférence de presse ce vendredi 24 avril 2020 pour éclairer les hommes des médias sur ce dossier.

Après avoir fait une historique de la situation, il a évoqué les dispositions administratives et techniques de réintégration de ces ACE. A en croire le conférencier, la signature du contrat de ces agents est retardée par les arguments que ces derniers avancent et qui se résument au fait qu’ils estiment être du corps des contrôleurs des impôts et qu’ils devraient être redéployés au ministère des finances.

A Lire: Bénin: 13 députés prennent l’initiative de révision du Règlement Intérieur du parlement

Selon le conférencier, pour le règlement définitif de leur situation, le ministre du travail et de la fonction publique a saisi ses 14 collègues ministres concernés les invitant à transmettre les projets de contrats signés par les intéressés au plus tard le vendredi 08 mai 2020 pour leur finalisation et compte rendu au Conseil des Ministres de la mise en œuvre de ses instructions.

« Un dispositif de traitement accéléré des contrats de travail et du mandatement des salaires et accessoires (paiement des salaires et rappels) de ceux d’entre eux disposés à poursuivre leur collaboration avec l’administration est opérationnel au niveau du Ministère du travail et au ministère de l’économie et des finances. » précise le conférencier qui les invite à se soumettre à la réglementation en vigueur et à procéder à la signature des projets de contrats à eux soumis.

Précisons que ces agents redéployés dans plusieurs ministères estiment qu’ils ont été recrutés pour le compte du ministère de l’économie et des finances qu’ils ont d’ailleurs servi avant d’être redéployés dans d’autres ministres. Ils exigent donc le retour dans leur ministère d’origine.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus