Bénin: les FCBE de Djougou désavouent leurs collègues de Parakou (déclaration)

Militantes et Militants, sympathisants et responsables à divers niveau de notre parti commun, depuis l’obtention du récépissé gage de notre légalité jusqu’à ce jour, notre parti a traversé une crise inédite depuis sa création. Crise qui a conduit au retrait de notre PH et de certains leaders du Bureau Exécutif National.

Face à tout cela, et au regard de l’enjeu électoral à venir, le collectif des candidats FCBE, des structures de base et des militants de la 13e après différentes concertations avec les différentes couches se devait de clarifier sa position :

1- Face au retrait du PH, le collectif regrette sincèrement une telle décision même s’il prend acte. Les enfants ne sauront juger leur père quoiqu’il fasse. Ce retrait est un coup dur pour les candidats et militants surtout en ce moment capital, mais ce n’est pas une raison pour abandonner le combat. Nous remercions le PH, notre père spirituel pour tous les sacrifices consentis pour le parti et demandons à Allah de le garder et l’éclairer davantage où qu’il se trouve. Père spirituel, vous resterez gravé dans nos cœurs pour toujours.

2- Face au retrait de certains leaders du Bureau Exécutif National, nous prenons acte mais nous leur disons que nous nous désolidarisons de leur acte. Ils ont été incapables de sacrifier leur égo et leurs amis non positionnés ou mal positionnés sur la liste et pensent que nous serons prêts à nous sacrifier pour eux. Un groupuscule qui refuse de se sacrifier pour la masse demande à la masse de se sacrifier pour lui. C’est la preuve que les gens ne pensent qu’à eux mêmes. Avez-vous pensé aux milliers de militants qui vous ont accompagné et qui n’attendaient que votre soutien en retour ? Quel est le pourcentage des militants lésés sur la liste comparativement à ceux non lésés ? Vous êtes donc prêts à laisser les mairies au pouvoir même dans les nombreuses communes où les positionnements ne posent pas problème ? Vous jugez alors juste d’exclure les militants FCBE de la gestion de leur commune pour les six (6) années à venir ? Que deviendra un parti qui ne participe pas aux échéances électorales et à quoi sert le militantisme dans un parti où on ne peut être élu ? A défaut de nous accompagner, ne saboter pas notre combat.

3- Aux membres du Bureau Exécutif National prêt à nous accompagner, courage et que Dieu nous assiste tous pour la victoire, gage de la survie de notre parti et de la démocratie dans notre pays. Recevez notre soutien.

4- A notre leader local, notre papa et ancien Ministre d’Etat Alassane SOUMANOU DJIMBA dit Gatéri, recevez notre soutien indéfectible et notre reconnaissance pour avoir gardé le label FCBE dans la 13e depuis 2016 et ce, malgré le départ de tous vos anciens collaborateurs vers l’autre rive et leur tentative de vous y emmener. Votre fidélité et loyauté envers le parti et sa vision ne seront être mises en doute par ceux qui connaissent votre parcours. Nous savons comment vous avez entretenu seul la maison et les militants.

5- A notre jeune leader et Secrétaire Exécutif de la Jeunesse du parti, El Farouk SOUMANOU, recevez nos encouragements et notre soutien. Vous êtes bien un modèle pour la jeunesse car, malgré les déboires subis dans l’administration depuis 2016 du fait de votre appartenance au parti FCBE, vous avez tenu bon jusqu’à ce jour. Le bout du tunnel n’est plus loin et nul ne peut douter de votre probité sauf par méconnaissance de votre personne, votre parcours en témoigne et seul le temps le prouvera aux autres.

6- Au SEN Paul HOUNPKE et ses alliés, recevez notre soutien dans ses épreuves difficiles et sachez que les militants à la base n’abandonneront jamais la barque FCBE car, elle est notre famille politique et nous rêvons de faire d’elle un parti contemporain où vos petits fils militeront.

7- Aux militants et sympathisants, l’heure n’est plus aux lamentations mais à la remobilisation. Faisons vite notre deuil et remettons nous au travail. Certes difficile sans le père spirituel mais pas impossible. Relevons le défi et confions nous à l’Unique Seigneur, père des orphelins. Dieu nous garde et aide notre parti à gérer cette crise qui sera sans nul doute éphémère.

Vive le parti FCBE
Vive le Bénin
En avant pour la victoire
Djougou, le 9 avril 2020

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus