Bénin: « Moi, Komi Koutché, je n’ai eu que deux maisons dans ma vie »

L’ancien directeur du Fonds national de la micro-finance, le ministre Komi Koutché, a rompu le silence ce mercredi 22 avril 2020 pour se prononcer sur sa condamnation. Cette sortie lui a également permis d’éclairer l’opinion nationale sur ses biens immobiliers.

L’ancien ministre de l’économie, des finances et des politiques de dénationalisation, Komi Koutché, s’est adressé depuis les Etats-Unis où il est en exil depuis plusieurs années, à ses concitoyens. Dans un message publié en direct sur sa page Facebook, l’ancien directeur général du Fonds national de la micro-finance a donné sa lecture de la condamnation, dont il a été l’objet dans un dossier d’abus de fonctions dans lequel la Criet a prononcé 20 ans de prison contre lui. Il a profité de son adresse pour relever les contre-vérités distillées dans l’opinion sur sa personne. Contrairement aux 13 immeubles, dont il serait propriétaire, l’ancien argentier national affirme qu’il n’a eu dans sa vie que deux maisons. « Moi, Komi Koutché, je n’ai eu que deux maisons dans ma vie« , a-t-il laissé entendre. Pour l’ancien collaborateur de Boni Yayi, ce n’est pas la possibilité d’en construire plus qu’il n’a pas eu; mais l’éducation qu’il a reçue l’oblige à la modestie, indique-t-il.

A lire aussi: Coronavirus: Komi Koutché souhaite l’espérance d’un rétablissement rapide

Komi Koutché est poursuivi, en sa qualité d’ancien directeur général du FMN, pour des malversations relevées dans sa gestion (2008-2013). Des audits réalisés par le gouvernement béninois sur les périodes 2010-2013 et 2013-2016 avaient conclu à des irrégularités de plus de 8 milliards de francs CFA. A la suite d’une procédure judiciaire tumultueuse, il a été finalement condamné à 20 ans de prison ferme pour détournement de deniers publics et d’abus de fonctions. Il a été en revanche acquitté des chefs d’inculpation d’enrichissement illicite, de blanchiment de capitaux et de corruption dans les passations des marchés publics. En outre, la Criet ordonne la confiscation au profit de l’État Béninois de tous les avoirs en banque de Komi Koutché ouverts dans les établissements financiers au Bénin et de ses biens immobiliers sur toute l’étendue du territoire qui seraient au nombre de 13. Un chiffre contesté par l’ancien ministre.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus