Brésil: Jair Bolsonaro lâché par son ministre de la Justice

Le ministre brésilien de la Justice, Sergio Moro, a annoncé sa démission ce vendredi 24 avril en pleine crise de coronavirus.

Le populaire ministre de la Justice et de la Sécurité publique du Brésil, Sergio Moro, a annoncé qu’il quittera le gouvernement du président Jair Bolsonaro. « Je vais commencer à rassembler mes affaires et envoyer ma lettre de démission », a annoncé Sergio Moro, 47 ans, au terme d’un long discours lors duquel il a déclaré que le président avait « violé la promesse de carte blanche » donnée pour qu’il accepte d’entrer au gouvernement en janvier 2019.

En termes clairs, le désormais ex-garde des sceaux accuse le chef de l’Etat d’ingérence dans les affaires judiciaires, faisant allusion au limogeage du chef de la Police fédérale, Mauricio Valeixo. « Le changement à la tête de la Police fédérale sans cause réelle est une ingérence politique, qui entame ma crédibilité et celle du gouvernement« , a lancé Sergio Moro. D’après lui, l’autonomie de la Police fédérale est une valeur fondamentale qui doit être préservée dans un Etat de droit.

Cette démission intervient, quelques jours après le limogeage du ministre de la Santé, Luiz Henrique Mandetta. Ce dernier était entré en discorde avec le président sur la problématique du confinement des populations face à la propagation du coronavirus dans ce pays sud-américain.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus