Burundi: démarrage de la campagne électorale pour la succession de Pierre Nkurunziza

La campagne électorale pour la présidentielle du 20 mai est officiellement lancée ce lundi 27 avril pour trois semaines. Sept candidats sont en lice pour cette élection qui marquera l’alternance à la tête du pays depuis 2005.

La course pour la succession du président Pierre Nkurunziza est lancée. Ce lundi 27 avril, sept candidats se lancent dans la conquête de l’électorat, dans le cadre de la présidentielle. Le candidat du parti au pouvoir, le général Évariste Ndayishimiye, et le chef du nouveau Conseil national pour la liberté (CNL), Agathon Rwasa, sont considérés comme les principaux challengers de la course.

A LIRE AUSSI: Burundi: Pierre Nkurunziza élevé au rang de guide suprême du patriotisme

Outre la présidentielle, les burundais voteront également pour les législatives et les Communales. Ces élections marqueront, notamment, une ère nouvelle dans l’histoire politique du Burundi, dirigé depuis 2005 par l’actuel chef d’Etat, Pierre Nkurunziza, souvent taxé de réprimer toutes voix discordantes à son régime. Ce dernier a renoncé à un nouveau mandat à la tête du pays, avant qu’une loi du parlement ne lui garantisse une retraite dorée.

Ce triple scrutin se tient sous la menace de la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie du coronavirus. Une quinzaine de cas sont détectés, dont quatre guéris et un décès.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus