Coronavirus au Burkina Faso: le port de masque obligatoire, la reprise des cours conditionnée

En Conseil des ministre ce jeudi 16 avril 2020, le gouvernement du Burkina Faso a évoqué maintes questions, notamment celles portant sur les masques de protection contre le coronavirus, et la reprise des cours.

Le Burkina Faso vient d’annoncer le port obligatoire des cache-nez et des masques de protection, dans l’objectif de renforcer la lutte contre la pandémie du coronavirus. L’annonce a été faite ce jeudi 16 avril par le ministre en charge de la Communication, des Relations avec le Parlement et Porte-parole du Gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou.

Selon Remis Fulgance Dandjinou, la mesure concernant le port de masque obligatoire entrera en vigueur dès le lundi 17 avril prochain: « Le port des cache-nez et des masques de protection sera obligatoire sur toute l’étendue du territoire à partir du lundi 27 avril 2020 « , a déclaré Remis Fulgance Dandjinou.

A LIRE AUSSI: Lutte anti-coronavirus: la Chine va envoyer des experts médicaux en Afrique

« Des instructions ont été données pour que la production des masques de protections et cache-nez soient en quantité. Ils seront produits par des entreprises locales en respectant les normes. Certains seront remis gratuitement notamment aux élèves et aux enseignants mais les autres devront s’en procurer eux-mêmes. », ajoute le ministre.

La reprise des cours conditionnée par le coronavirus

Alors que le Burkina Faso enregistrait une quinzaine de cas de covid-19, le gouvernement a, à travers un décret en date du 14 mars, décidé de la fermeture des établissements scolaires. Depuis, les écoles sont fermées et la reprises des cours ne sera effective que si la situation du pays face à la pandémie du coronavirus s’améliore: « La date effective de la reprise des cours n’est pas encore été fixée. On jugera de l’opportunité en fonction de l’évolution de la situation « , a déclaré le Porte-parole du Gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou.

A la date de ce jour, le Burkina Faso compte 542 cas positifs au coronavirus, 226 guéris et 32 décès. Le pays fait usage de la chloroquine dans le traitement des patients comme certains pays de la sous-région.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus