Coronavirus – Discrimination contre les Noirs à Guangdong: Aurelien Agbénonci se prononce

Invité à la télévision nationale du Bénin pour faire le bilan des quatre (04) ans passés à la tête du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, le chef de la diplomatie béninoise, Aurelien Agbenonci, s’est prononcé sur l’affaire de discrimination des Noirs à Guangdong, en Chine. Il évoque un « dérapage au niveau provincial ».

Face aux journalistes sur l’émission « le temps des moissons », le chef de la diplomatie béninoise, Aurelien Agbenonci, a passé au peigne fin le bilan des quatre (04) ans de sa gestion à la tête du ministère des Affaires étrangères et de la coopération. Il est revenu, entre autres, sur la fermeture des frontières Bénin-Nigéria, l’expulsion de l’ambassadeur de l’UE du Bénin, et sur l’allègement des représentations diplomatiques. Il s’est également prononcé sur les violences contre les Africains en Chine.

A ce sujet, le ministre béninois des Affaires étrangères et de la coopération évoque un dérapage au niveau provincial. Selon ses explications, il s’agit d’un dérapage qui, très vite, a été corrigé par les autorités chinoises qui n’ont, à aucun moment, voulu discriminer les Noirs sur leur territoire.

A LIRE AUSSI: Dette africaine: Romuald Wadagni justifie sa position sur TV5 MONDE (vidéo)

« l s’agit d’un dérapage au niveau provincial mais des mesures ont été prises par le gouvernement central pour éviter que les Africains soient l’objet de ces comportements intolérables », a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

L’UA, l’Europe et USA haussent le ton, la Chine dénonce un montage

L’Union Africaine, des chefs d’Etats africains et des ambassadeurs ont condamné avec fermeté des actes à caractère discriminatoire qu’auraient posé les autorités de la province chinoise de Guangdong contre des ressortissants africains. Certains pays et personnalités de l’Europe ont également jugé « disproportionnés » ces actes que les Etats-Unis ont d’ailleurs qualifié de « xénophobes ». Dans une interview accordée à China Media Group, l’ambassadeur de la Chine au Bénin a purement et simplement dénoncé « un virus politique » monté de toutes pièces pour discréditer son pays.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus