Coronavirus : malgré les critiques, le président Malgache tient ferme son remède

Le président de Madagascar, Andry Rajoelina, a fait la promotion de la boisson, Covid Organics, à la télévision nationale, affirmant qu’elle « changera le cours de l’histoire ». Madagascar utilise ce produit comme remède contre le Coronavirus.

Il n’y a aucun médicament approuvé pour COVID-19 et de nombreux traitements et vaccins sont actuellement testés dans le monde. Madagascar, une nation insulaire de l’océan Indien de 26 millions d’habitants, compte actuellement 128 cas enregistrés de Covid-19 et aucun décès. La boisson à base de plantes n’a pas été testée scientifiquement et il n’y a aucune preuve qu’elle fonctionne contre covid-19.

Les experts médicaux critiquent la boisson, soulignant qu’aucun test scientifique n’a été effectué à ce sujet. «Les preuves scientifiques de son efficacité n’ont pas été prouvées. », a déclaré le président de l’Académie de médecine de Madagascar, Marcel Razanamparany, dans un communiqué. Mais le président en fait la promotion avec enthousiasme. « Ce que nous voulons faire aujourd’hui, c’est vulgariser cette boisson pour protéger notre population », a déclaré Rajoelina à la télévision, puis a bu une bouteille de la concoction.

A base de l’Artémisia

La boisson est distribuée gratuitement dans certaines écoles qui rouvrent et dans les quartiers pauvres. Ailleurs, il est vendu pour environ 30 cents pour une bouteille de 11 onces. La boisson a été développée par l’Institut malgache de recherche appliquée, une organisation privée qui depuis plus de 30 ans étudie les utilisations des médecines traditionnelles de Madagascar. L’étiquette sur la bouteille ne répertorie pas les ingrédients, mais le président a déclaré qu’elle était fabriquée à partir d’artemisia, une racine amère utilisée dans certains médicaments contre le paludisme.

En l’absence de médicaments approuvés pour covid-19, certaines personnes dans le monde ont recours à des thérapies non approuvées, parfois avec le soutien de chefs de gouvernement. Selon des experts, des tests rigoureux des plantes médicinales et autres remèdes traditionnels sont nécessaires.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus