Covid-19 : les 3 mesures à prendre, selon le milliardaire américain Bill Gates

Déterminée à aider les pays aux revenus les plus faibles pour lutter contre la pandémie du coronavirus, le milliardaire américain devenu philanthrope, Bill Gates, a appelé à une réponse concertée, une « approche globale pour lutter contre cette maladie ».

Dans une tribune diffusée par le journal « Le Monde », le richissime patron de Microsoft, devenu philanthrope, a appelé à une réponse concertée, une « approche globale pour lutter contre cette maladie ». « Même si les pays riches parviennent à endiguer la maladie au cours des prochains mois, la Covid-19 pourrait revenir si la pandémie continue de sévir ailleurs [ pays aux revenus les plus faibles d’Afrique et d’Asie du Sud]. A un moment ou à un autre, une partie du monde réinfectera l’autre », prévient Bill Gates  Il suggère aux dirigeants mondiaux trois mesures à prendre pour éviter ce cas de figure.

Répartir avec efficacité les ressources mondiales

« Pensez aux choix que nous faisons à plus grande échelle : comment choisir à quelle communauté ou à quel pays distribuer ces masques et ces tests en priorité ? Pour le moment, la décision tient à une question inquiétante : qui est le plus offrant ? », souligne le co-président de la fondation Bill & Melinda Gates. Il explique que, si la stratégie de lutte contre la covid-19 se fonde sur la loi du plus offrant, cette maladie fera encore plus de victimes qu’elle n’en ferait autrement.

Allouer des fonds suffisants pour développer un vaccin

Le fondateur de Microsoft conseille également aux Etats d’allouer des fonds suffisants à la recherche et développement d’un vaccin. La CEPI, qui développe déjà au moins huit vaccins potentiels pour la covid-19, a reçu la contribution de nombreux pays ces deux dernières semaines. La coalition a toutefois besoin d’au moins 2 milliards de dollars pour financer ses travaux.

Financer, planifier la fabrication et la distribution du vaccin

Il tient également à rappeler que les fonds alloués au développement du vaccin ne couvrent pas sa fabrication ou sa distribution. Il explique aussi la nécessite pour les pays d’investir dans de nombreuses infrastructures tout en sachant que certaines ne seront jamais utilisées.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus