« J’ai dit à Cristiano Ronaldo que nous le détestions en Argentine »

Dans un long entretien accordé à la télévision argentine, Paulo Dybala est revenu sur sa situation avec la Juventus. L’attaquant de la Juve a évoqué sa relation avec le portugais, Cristiano Ronaldo, et la polémique qu’avait suscité ses propos sur Lionel Messi.

A l’instar du Barça, la Juventus a aussi réduit le salaire de ses joueurs en raison de l’épidémie du coronavirus qui assèche les caisses du club italien. Une décision prise en amont par les joueurs eux-mêmes, comme le révèle l’attaquant de la Juve, Paulo Dybala. Dans une longue interview accordée à la télévision argentine, l’attaquant de l’Albicéleste, testé positif au covid-19, a expliqué que tout a été conçu par le capitaine de la Vieille Dame, Chiellini. « Chiellini, qui est le capitaine, a parlé au président et ensuite à nous. Il m’a appelé et m’a dit que le club nous demandait de l’aide parce qu’aujourd’hui il n’a aucun revenu », a commencé Dybala. « Un accord a été conclu et il a signé le communiqué avec le président. Nous en avons évidemment parlé à toute l’équipe par le biais du groupe de discussions que nous avons mis en place et il y avait des opinions différentes », a-t-il poursuivi.

Le coéquipier de Lionel Messi en sélection a également évoqué sa relation avec la superstar de la Juventus, Cristiano Ronaldo. « Sur le plan personnel, cela m’a surpris positivement », a-t-il déclaré. « Quand il est arrivé à la Juventus, il y avait beaucoup d’attente car en Ligue des champions, nous avions été éliminés par le Real Madrid et il y avait eu plusieurs discussions pendant le match, même avec lui. Mais la vérité est que nous avons été surpris par lui« , a-t-il révélé.

L’Argentin a même révélé une curieuse anecdote sur le quintuple Ballon d’or, lors d’un voyage. « On le voit comme un type arrogant et une fois que nous étions en voyage, je me suis assis à côté de lui et je lui ai dit qu’en Argentine, nous le haïssions un peu à cause de sa personnalité, et sa façon de marcher…« , a dit Dybala.  » Il a ri et m’a dit qu’il était habitué à être critiqué par rapport à son comportement, mais il était comme ça« , a ajouté l’Argentin en riant.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus