Le Bénin retire sa déclaration au Protocole instituant la CADHP

Le Bénin retire sa déclaration au Protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples portant création de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP). L’information a été donnée ce jeudi 23 avril 2020 sur la page Twitter de la plate-forme African Governement Architecture.

La déclaration du Bénin au Protocole à la Charte africaine dans le cadre de la création de la CADHP vient de retirer. Selon African Governement Architecture, le Bénin avait déposé cette déclaration en 2016 pour permettre à la Cour de statuer sur les requêtes des particuliers. Avec ce retrait le Bénin limite les compétences de la CADHP à son propos? Désormais, seuls d’autres Etats pourront traîner le Bénin devant cette Cour, les citoyens simples et les ONG n’ont plus ce privilège. L’information a été confirmé dans la soirée de ce même jeudi par le Porte-parole du gouvernement.

Ce retrait du Bénin, s’il est confirmé, intervient à un moment où le Bénin se retrouve de plus en plus en difficulté pour la mise en exécution des ordonnances de la CADHP. Il faut souligner que le retrait de la déclaration du Bénin ne signifie pas son retrait de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP), encore moins de la ratification ayant institué la Cour. Le Bénin est désormais le troisième pays ayant retiré sa déclaration, après le Rwanda et la Tanzanie.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus