Togo: le domicile d’Agbéyomè Kodjo de nouveau assiégé par les forces de l’ordre

Une dizaine de gendarmes, armes à la main ont une nouvelle fois fait irruption au domicile de Agbéyomè Kodjo ce 23 avril 2020, a annoncé la page Facebook du candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro.

Pour une deuxième fois cette semaine, les forces de l’ordre ont pris d’assaut le domicile de l’opposant et candidat malheureux à la présidentielle du 20 février 2020 au Togo, Agbéyomè Kodjo. Selon le récit du camp Agbéyomè Kodjo, une fois à l’étage, les forces de l’ordres ont fait le tour des lieux et ont déclaré à l’épouse de ce dernier que d’après leurs informations, une conférence de presse serait en cours.

« Pensez-vous vraiment qu’après les violences de la veille et le traumatisme évident qui s’en est suivi, que j’organiserais une conférence de presse? », aurait répondu l’épouse de Agbéyomè Kodjo aux forces de l’ordre.

Les gendarmes auraient signifié à l’épouse de Agnéyomè Kodjo que toute conférence de presse dans « cette maison » était interdite et qu’ils étaient venus pour l’en informer.

Agbéyomé Kodjo au SCRIC

Lundi, des éléments de l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie (USIG) ont bouclé la maison d’Agbéyomé Kodjo et ses environs. Ils ont procédé à son arrestation mardi matin, et l’ont conduit au service central de renseignements et d’investigations criminelles.

Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro conteste la victoire de Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle de 2020 et se considère comme Président élu. Accusé de coup d’Etat, l’Assemblée nationale a levé sa double immunité pour le mettre à la disposition de la justice. Lundi, ses avocats ont exigé la suspension de la procédure dans laquelle il est convoqué pour la 3e fois par le Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC) pour ce mardi 21 avril.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus