Agbéyomé Kodjo: « Personne ne peut m’enlever la conviction que je suis le Président élu »

L’opposant Kodjo Agbéyomé s’est exprimé pour la première fois depuis sa brève arrestation dans une enquête en lien avec les événements post-électoraux de février 2020.

Il a enfin pris la parole malgré ses conditions corsées de contrôles judiciaires. Kodjo Agbéyomé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’est prononcé sur les faits marquant de l’actualité dans son pays. Pour le député, il n’est pas question d’abandonner la lutte pour le rétablissement de la victoire de la dynamique à la dernière élection.

« Pour l’heure,  personne ne peut m’enlever ma conviction que je suis le gagnant de l’élection présidentielle du février 2020 ; je dors avec, je vis avec… Mon cœur me saigne… Je porte la victoire de la Dynamique en moi jusqu’à mon dernier souffle. Le prélat est Simon, il verra l’alternance avant sa mort », a déclaré l’opposant. L’ancien locataire de la Primature a également dénoncé la mauvaise foi du régime de Lomé qui emploie tous les moyens pour étouffer une contestation électorale.

A LIRE AUSSI: Togo: 11 proches de Agbéyomé Kodjo testés positifs au coronavirus en prison

Sur le cas des militants de la dynamique incarcérés alors que la pandémie de coronavirus a rallié la maison d’arrêt de Lomé, le candidat malheureux à la présidentielle demande que des analyses appropriées soient faites sur les 11 personnes transférées de la prison de Lomé vers la gendarmerie afin que l’opinion soit réellement située sur leur état de santé. Il a enfin exigé la libération de tous les prisonniers politiques.

Interpellé le 20 avril dernier, l’opposant togolais a été libéré sous contrôle judiciaire avec deux de ses soutiens. A cet effet, il a été interdit de sortir du territoire national sans autorisation préalable des autorités et de se prononcer sur les résultats du scrutin du 22 février dernier.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus